Poster Scientifique: “la Médecine Légale au XVIIIème siècle”

La première fois qu’on m’a demandé de réaliser un poster scientifique, ce fut pour l’examen final du premier semestre de mon Master 1 « Ethique de la Santé Médecine Légale, Criminalistique Archéologie », à Nancy. 

Catastrophe…. nous nous sommes tous regardés…hagards…Bien entendu nous nous sommes pliés à l’exercice. Ce fut pour moi un échec, je n’avais pas su expliquer mon sujet à travers le poster seul, il ne se suffisait pas à lui seul. Or c’est un des points clés du poster scientifique. On nous avait bien spécifié qu’il ne fallait pas mettre trop de texte, ni que des images ou des schémas, bref je n’avais pas su trouver l’équilibre. 

Aussi, quand je soumis ma candidature en 2016 pour participer au Colloque des Jeunes Chercheurs en Sciences humaines et Arts autour de : « Les frontières dans tous leurs états » à l’Université de Lorraine de Nancy, je proposais une communication orale. La décision du Comité Scientifique tomba…ce sera un poster scientifique… à nouveau catastrophe. Dans ma tête le souvenir cuisant de mon échec remonta et je me demandais bien comment surmonter cette épreuve. Tout est une question de dosage entre le texte, les images et les schémas, afin de ne pas être redondant, sans non plus être dépouillé. Sans oublier que le poster doit se suffire à lui-même.

Une fois le jour J, je regardais tout ces gens défiler devant les posters, certains s’arrêtaient devant le mien, puis poursuivaient leur chemin, d’autres me demandaient plus de renseignements. A la fin du Colloque le verdict est rendu, mon poster a plu…J’étais bien contente d’avoir relevé ce défi et rattrapé mon échec précédent. Il est toujours agréable quand notre travail est apprécié.

Je vous remercie, et me permets de soumettre ce poster ici. 

Cordialement

La médecine légale au XVIIIème siècle


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.